Bienvenue sur le site officiel de l’association Citoyens Responsables Jura ! 

NON AUX PROJETS EXPERIMENTAUX DE GEOTHERMIE PROFONDE PREVUS DANS LE JURA, les jurassiens ne sont pas des rats de laboratoires !

Séismes, pollution des nappes phréatiques, de l’air et du sol, radon (gaz radioactif), affaissement ou soulèvement du sol, explosions, etc. :

De nombreux risques non-maitrisés, irréversibles, incalculables et incommensurables ! Un rendement espéré dérisoire sur une petite vingtaine d’années, pour un prix estimé du Kwh impayable pour le citoyen lambda.

Un projet expérimental très dangereux que personne ne veut en Suisse ou ailleurs et dont les jurassiens ne profiteront en rien. Ils subiront par contre tous les dangers réels et potentiels et ce pour une durée indéterminée, voir à très long terme !

Au monde, aucune centrale de géothermie profonde petrothermale ne fournit de l’électricité à échelle industrielle, à notre connaissance, uniquement 2 projets pilotes « boiteux » qui peinent très sérieusement à convaincre.

Tous nos arguments sont basés sur le plan spécial cantonal « géothermie profonde », des chiffres de Géo Energie Suisse, de faits concrets à travers le monde pour ce genre d’expérimentations et l’avis d’experts neutres sur le sujet.

D’autres techniques existent pour sortir du nucléaire, voir sous l’onglet « NOTRE AVIS, NOTRE DEMARCHE ».

À propos de géothermie profonde, ALBERTO LUISONI, Bassecourt, LQJ ce jour.

Suite au courrier de M. Irminger, président de l’association Géothermie Jura publié dans le QJ du 6 décembre, on peut s’interroger sur la valeur de son argumentation et sur le respect qu’il porte à la population jurassienne.

Des membres de cette association qui promeut la géothermie ont, par exemple, invité des personnes à visiter une petite installation de géothermie en Alsace: je présume qu’ils ne passeront pas par la pittoresque ville de Staufen im Breisgau, située à seulement quelques kilomètres de là, dans la Forêt Noire.

Staufen a pourtant subi, suite aux activités géothermiques, de nombreux dégâts engendrant des coûts de réparation astronomiques. À Staufen, la surface du sol s’est élevée de plus d’un mètre et a endommagé des centaines de maisons.

M. Irminger parlait dans son courrier d’experts suisses et internationaux actifs depuis des décennies. Où se situent leur professionnalisme et leur responsabilité? Pourquoi MM. Zingg et Irminger ne vont pas jusqu’à Staufen avec les personnes intéressées afin de révéler la réalité et les risques de ces forages?

Dans ce cas précis, où est la limite entre ignorance et malhonnêteté? Est-ce la même que lorsque l’on prend l’exemple du fonctionnement d’un hôpital pour établir une métaphore bancale?

Au Jura, la terre a encore tremblé récemment d’un point de vue géologique. Le sous-sol rocheux de calcaire est rempli de fissures et de cavités. Si ces particularités géologiques sont en contact avec de grandes quantités d’eau sous pression, cela entraîne des mouvements souterrains provoquant des tremblements de terre.

Les risques encourus pour notre région sont réels et ne doivent pas être sous-estimés. Il faut donc se rendre compte que ceux qui soutiennent la géothermie et prennent ces risques dans une région peuplée peuvent être considérés comme des irresponsables avides de profits.
... See MoreSee Less

 

Comment on Facebook

Bravo monsieur pour votre lettre. Il est temps que ceux qui soutiennent ce projet ouvrent les yeux et redescendre sur terre. ...

Bravo Monsieur votre commentaire s'avère des plus explicite et réaliste !!!

Bravo pour votre lettre

Ce qui est frappant il sont touce experil connaisse tout jusqu'au jour où il y a l'accident Et après il n'y a plus personne il ne faut surtout jamais les écouté il ne défende que leur porte monnaie

Bien dit Monsieur bravo mais comme on dit il n’y a pas plus sourd que celui qui ne veut pas entendre et il y a certaines personnes chez qui le comble de la stupidité n’a pas de limite malheureusement !

A force de jouer aux apprentis sorciers...

Tant qu'il y aura du fric à ramasser les bonnet suivront

👏👏👏❤️

+ View more comments

Des mesures adaptées: quand les dégâts surviennent, on laisse tout "aux frais de la princesse" et on fait ailleurs ! Pendant ce temps là, à Bâle, depuis juillet dernier et la réouverture du puits de forage (11 ans après le célèbre désastre par les mêmes expérimentateurs), on ne sait toujours pas comment calmer "la bête" et les experts craignent un nouveau séisme conséquent à cause "d'elle" ... ... See MoreSee Less

Des mesures adaptées: quand les dégâts surviennent, on laisse tout aux frais de la princesse et on fait ailleurs ! Pendant ce temps là, à Bâle, depuis juillet dernier et la réouverture du puits de forage (11 ans après le célèbre désastre par les mêmes expérimentateurs), on ne sait toujours pas comment calmer la bête et les experts craignent un nouveau séisme conséquent à cause delle ...

 

Comment on Facebook

Le jura fait souvent parler de lui malheureusement se sont souvent des affaires foireuses nous sommes les clowns de service!!!

Simple question de la part d'un simplet comme moi ; Pourquoi on ne demande pas aux promoteurs de s'engager à payer les éventuels dégâts ?

Courrier des lecteurs, LQJ, SANDRA FLEURY, ancienne habitante de Bâle.

Le Gouvernement jurassien a demandé le 28 novembre aux promoteurs du projet de géothermie profonde de Haute-Sorne de lui rendre un rapport d’analyses suite aux événements survenus en Corée du Sud.

Le Gouvernement a annoncé cette mesure après qu’il aurait été informé de cette situation par GéoEnergie Suisse le lundi 27 novembre, faisant ainsi passer Géo-Energie Suisse pour des gens responsables et respectueux.

Chose surprenante, depuis le 16 novembre, il y a sur la page «scandales dans le Jura» de Facebook et le site internet des opposants une annonce de ce genre qui questionne sur la relation de ce séisme avec le projet de géothermie profonde à proximité.

Est-ce donc suite à cette information des opposants que Géo-Energie Suisse s’est vu obligé de tenter de redorer son blason en envoyant un courrier au Gouvernement… avant que cela ne parte dans tous les sens?

La décision de M. Eray est juste et responsable, mais... espérons qu’il s’agisse là d’un éveil de conscience bien réel et non d’une manœuvre politique. Seul l’avenir nous le dira. Ayons confiance!

Pour ma part et suite à mon vécu à Bâle, je pense qu’il faut s’attendre au scénario suivant: des experts qualifiés nous certifieront qu’il n’y a aucun lien, que tout est sous contrôle et que le projet peut se réaliser, ce n’est pas le même sol, ce n’est pas la même technique, etc., le bla bla traditionnel.

À Bâle, il a fallu une dizaine de tremblements de terre pour les obliger à reconnaître qu’effectivement «ils s’étaient trompés»!

Une soixantaine d’experts qui ont provoqué pour plus de 10 millions de francs de dégâts, la panique dans la population et un avenir incertain, tout ça parce qu’ils «se sont trompés», tout simplement…

Ma confiance en ces promoteurs est en dessous de 0!
... See MoreSee Less

 

Comment on Facebook

Bravo beau résumé

Question ! S’agit-il de géothermie avec fraction hydraulique où pas ?

👏👏👏

À propos de géothermie profonde, courrier des lecteurs, LQJ, SIBYLLA GUBLER, Berlincourt

Le séisme qui a ébranlé la Corée du Sud aurait pu se produire en Haute-Sorne. Si nous n’avions pas bloqué le projet pilote de GéoEnergie-Suisse SA depuis le tout début, ils auraient commencé leurs forages en 2016, autorisés par l’ancien ministre et le maire de HauteSorne, malgré la pétition de 1662 signatures et les oppositions.

Mardi passé, le gouvernement, enfin averti sérieusement par ces événements, a demandé à GES SA de lui rendre un rapport d’analyse. Il veut fonder une commission d’experts neutres afin d’examiner ce séisme de façon «approfondie». Mais cela ne suffit pas! Il n’y a pas d’experts neutres! Tous sont payés et intéressés! Le gouvernement doit stopper le projet immédiatement.

N’est-il pas suffisamment sous pression par cet événement en Corée du Sud, par la réouverture du trou de sondage à Bâle, par le recours et les 4250 signatures demandant d’interdire ce genre d’expérimentation dans le canton du Jura? Fait intéressant: le séisme s’est produit le 15 novembre. Cela veut dire juste avant la séance du Parlement jurassien – et GES SA informe le Gouvernement seulement lundi passé, soit après! Serait-ce cela, leur «transparence»?

N’est-ce pas cynique d’engager de nouveau des experts pour qu’ils examinent une énième fois l’incalculable, puisque chaque sous-sol est différent? Et si ces experts concluaient qu’il n’y a pas de lien entre le tremblement de terre et les forages au Corée du Sud? Les croirait-on et laisserait-on sans autre creuser chez nous, prenant la population jurassienne pour des cobayes? C’est vraiment l’heure pour se réveiller et ouvrir les yeux à la vérité!
... See MoreSee Less

Load more