Bienvenue sur le site officiel de l’association Citoyens Responsables Jura ! 

NON AUX PROJETS EXPERIMENTAUX DE GEOTHERMIE PROFONDE PREVUS DANS LE JURA, les jurassiens ne sont pas des rats de laboratoires !

Séismes, pollution des nappes phréatiques, de l’air et du sol, radon (gaz radioactif), affaissement ou soulèvement du sol, explosions, etc. :

De nombreux risques non-maitrisés, irréversibles, incalculables et incommensurables ! Un rendement espéré dérisoire sur une petite dizaine d’années, pour un prix estimé du Kwh impayable pour le citoyen lambda.

Un projet expérimental très dangereux que personne ne veut en Suisse ou ailleurs et dont les jurassiens ne profiteront en rien. Ils subiront par contre tous les dangers réels et potentiels et ce pour une durée indéterminée, voir à très long terme !

Au monde, aucune centrale de géothermie profonde petrothermale ne fournit de l’électricité à échelle industrielle (petrothermale = avec fracturation hydraulique). Les espoirs de production sont ridicules (la moitié d’une éolienne).

Tous nos arguments sont basés sur le plan spécial cantonal « géothermie profonde », des chiffres de Géo Energie Suisse, de faits concrets à travers le monde pour ce genre d’expérimentations et l’avis d’experts neutres sur le sujet.

D’autres techniques existent pour diminuer notre besoin en nucléaire, voir sous l’onglet « NOTRE AVIS, NOTRE DEMARCHE ».

André Chevrolet, Courrendlin

L'acceptation du projet de Géothermie profonde sera-t-il le cadeau de Noël empoisonné réservé aux futures générations de notre Jura ?

Espérons que non et que le Gouvernement prenne ses responsabilités.

Il serait préjudiciable de RENIER TOUS LES EFFORTS DE CEUX QUI ONT LUTTE PAR LE PASSE pour acquérir la liberté de notre région et d'en faire un canton exemplaire à l'écoute de ses citoyens.

Mesdames et Messieurs du Parlement ne laissez pas tomber le peuple avec un projet inutile et dangereux.

La géothermie profonde n'a pas sa place dans notre région.

N'ouvrons pas la boite de Pandore
... See MoreSee Less

Courrier des lecteurs, LQJ, Jean-Marie Hauser, Bassecourt

Combien d'années aura-t-il fallu pour découvrir les méfaits de l'Eternit, conduisant au scandale de l'amiante et du mésothélium pleural avec tant de victimes ?

Combien de familles se sont rendues sur le site pittoresque de la décharge de Bonfol pour y pique-niquer, site considéré comme un dépôt exemplaire et moderne, avant qu'on entreprenne son assainissement, en l'entourant d'une bulle gigantesque avec aucune autorisation d'y pénétrer si ce n'est un ouvrier en habit de scaphandrier?

Ajouté à cela les 10'000 tonnes de déchets chimiques entreposés dans les galeries de St-Ursanne, cité médiévale connue loin à la ronde.

Ces exemples auraient dû servir de réflexion à notre comportement et ses effets sur notre environnement. A priori non, puisqu' après "clôture" de ces dossiers épineux, une couche est remise à Glovelier avec le site de la Géothermie profonde.

Lors du forage, les boues évacuées seront déposées, après transport méticuleux sur deux sites à ciel ouvert, contrôlés comme l'étaient les exemples précités, Boécourt et Courgenay.

Espérons que les citoyens de ces 2 communes ont été avertis.

Dans quelques années, on remarquera que la toxicité de ces boues n'étaient pas si inoffensives que cela et à nouveau on procédera à une évacuation par rails vers des pays voisins pour les détruire, aucune entreprise n'existant en Suisse pour le traitement de ces déchets.

Ces derniers mois, des milliers de tonnes d'asphalte on été exportées en Hollande pour y être détruites.

Dans notre pays, il y a toujours un temps de latence important entre le problème constaté, la réaction et l'engagement de solutions.

Quel avenir bien noir nous prédit l'expérimentation pilote de Géothermie profonde dont personne, si ce n'est les promoteurs ne voyant que le profit pécuniaire, ne peut citer les bienfaits, n'apportant aucune plus-value, si ce n'est une production d'énergie correspondant à la pose d'1/2 éolienne dont le ministre actuel de l'Environnement militait en défaveur et qui tarde à dire stop une fois pour toutes.

Bizarre autant qu’étrange !
... See MoreSee Less

 

Comment on Facebook

Démission du ministre demandé

Ces 2 derniers jours sur certaines chaînes radio j'ai entendue certains/es parlementaire sous la coupole dire qu'ils oeuvraient pour la nature, qu'ils essayaient de faire au attention à la nature etc ... une autres personne dans le Jura disait qu'on était enfin venu à bout de la décharge de bonfol, que les routes poluer étaient sous surveillance et que sa s'ajoutait au autre site poluer du Jura, combien en faudra-t-il encore d'autre pour que sa s'arrête enfin. Si les parlementaire eux peuvent faire quelque chose pour la planète comme ils ont si bien dit pourquoi nos élus n'en feraient-ils pas de même????

La décision vient du gouvernement... pas qu’un seul ministre svpl!

Courrier des lecteurs, LQJ, Jack Aubry, Président Citoyens Responsables Jura


Le verdict rendu par le TF sur un plan spécial de 2014 (basé uniquement sur des théories et des spéculations), plan devenu désuet en regard des nombreux changements survenus par la réouverture du trou à Bâle, désastre de Pohang, manque d’eau, chiffres différents annoncés par GES (les promoteurs), réunions pessimistes du SCCER-SOE (.ch) où l’on apprend en septembre 2018, par le Pr. Wiemer, que les scientifiques en sont au point zéro concernant la compréhension de la sismicité induite du projet, n'est que la suite logique à tout ce que l’on a pu voir jusqu’ici dans le passage en force de ce projet petrothermal.

Malgré les belles paroles des promoteurs (vendeurs de rêves) il n'y a aucun avenir en Suisse pour cette technologie ! Les faits parlent deux-mêmes: les autres cantons ont déjà ou sont en train de s’en protéger en interdisant la fracturation hydraulique (fracking), voir carrément la géothermie profonde pour certains.

Dernièrement, le 11 décembre 2018, le Parlement du Canton de Vaud interdit l’extraction d’hydrocarbures, notamment le gaz de schiste, qui utilise la même technologie que celle employée pour la géothermie profonde petrothermale: le fracking !

Il n’y a pas deux sortes de fracturation hydraulique quoiqu’en disent les biens pensants dogmatiques et les promoteurs !

Il est maintenant établi que le projet expérimental de Haute-Sorne n'apportera pas d'électricité indigène pour la population jurassienne.

Alors pourquoi le Gouvernement continue-t-il à faire l’autruche et soutient-il mordicus ce projet malgré toutes les preuves sur la dangerosité de ces expériences ?

La population jurassienne, les entreprises régionales exigent des réponses et surtout, tout le monde s’accorde à dire qu’il faut interdire ce projet avant qu’il ne soit trop tard !
... See MoreSee Less

 

Comment on Facebook

A part des pots de vin (pognon !) je ne vois pas ce qui peut les motiver à ce point là !

Je rejoint Mr Corbi sur cette réflexion... pourquoi nos autorités s’acharnent elles a soutenir une telle mascarade??? Probablement le fric...

Nous payons trop d'impôt , pour les investir dans des ................comme ça !

L'argent rend certains..inconscients

🙈😬

+ View more comments

Plus d'infos